Être grand au quotidien, des inconvénients, mais aussi des avantages

UNE VIE DE GÉANT, BIENFAITS ET DIFFICULTÉS

Année après année, ma grand-mère répétera toute sa vie la même rengaine : « mais qu’est-ce que tu as grandi ! » Et si elle m’envie les avantages du monde des géants, je n’ai pourtant pas le quotidien plus simple à vivre. Si je bénéficie de quelques bienfaits, il ne faut pas oublier que ma condition comporte inconvénients et difficultés à gérer chaque jour.

Être grand, mon quotidien

Je n’aurais pas dû accepter de dormir chez ma grand-mère. Le lit a toujours été trop petit, mes pieds dépassant du bord.  Mal réveillé, ma tête a heurté successivement la hotte de la cuisine, puis le lustre du salon. Cette maison n’est vraiment pas faite pour moi.

Cette fois, j’ai pensé à me baisser pour entrer dans le métro. À l’intérieur, les mouvements violents du wagon réveillent mon dos : entre scoliose et sciatique, je vis avec l’habitude de ces douleurs du quotidien. Je me sens mal à l’aise : dans la foule anonyme des voyageurs, je suis celui qui est différent, que l’on toise en douce. J’évite les regards. Je vois les bons côtés : en été, ma taille est un grand atout dans ce transport en commun, pour échapper aux odeurs de la foule.

Avantages et inconvénients d’un physique hors-norme

Dans le supermarché, une grand-mère m’a servi la rengaine coutumière : « vous pourriez m’attraper la conserve tout là-haut ? ». C’est agaçant d’être à chaque fois sollicité, mais cela me rappelle que j’ai de la chance de tout avoir à ma portée.

Je regarde rapidement au rayon vêtements. Comme à l’accoutumée, il n’y a pas grand-chose à ma taille, même si un sweat me plaît. Je l’essaie en cabine. Dans le miroir trop bas, je ne vois que mon menton. Le pull ne me va pas : les manches sont à la bonne taille, mais il est beaucoup trop large. Je tente le XL plutôt que le XXL. Cette fois la taille au buste est adaptée, mais les manches m’arrivent au coude. Même si je sais que seul le sur-mesure me convient, j’ai toujours l’espoir de trouver « chaussure à mon pied » plus facilement et moins cher.

J’aperçois une amie dans le supermarché. C’est un autre avantage de ma taille, on surplombe les choses, et on voit toujours mieux au loin.

On discute un peu, et je rentre chez moi. Après avoir rangé les courses dans le frigo, je retourne me coucher. Mon dos me fait trop mal après ce nouveau trajet. Au moins, dans mon lit King Size, je suis bien installé.

Découvrez aussi :

-          La difficulté de s’habiller pour les personnes de grande taille

-          La différence de taille, un atout qu’il faut savoir exploiter

-          Le gigantisme, une maladie qui affecte la taille des individus

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

LES GÉANTS ONT UNE SILHOUETTE PEU ADAPTÉE AUX MEUBLES DES NORMAUX. C’est un casse-tête. Il faut réfléchir à tout par avance, car rien ne sera jamais à la bonne taille du premier coup. Le mobilier est toujours trop bas, trop petit, les encadrements de porte sont meurtriers pour les grandes tailles. Géant parmi les nains, voyant le … Continuer la lecture de Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids

LE HÉROS HAUT EN COULEUR, OBÈSE, MAIS JAMAIS GROS, EST UN POIDS LOURD DU NEUVIÈME ART « Qui est gros ici ! » De quoi faire glousser les enfants qui dévorent les aventures d’Asterix le Gaulois, œuvre immortelle de la bande dessinée, signée Uderzo et Goscinny. « Je suis un peu enrobé, c’est tout », prétexte … Continuer la lecture de Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids