La difficulté de s’habiller quand on est hors norme : un défi au quotidien

PROBLÉMATIQUE DE L’HABILLEMENT QUAND ON EST EN SURPOIDS

Être hors-norme, c’est-à-dire en surpoids, expose la personne à des difficultés multiples : difficulté à trouver une place dans les transports en commun, regard de la société, etc. Ainsi, s’habiller devient un problème majeur. Même si aujourd’hui les professionnels investissent peu à peu ce créneau, de grandes avancées demeurent encore à faire. Que ce soit pour trouver une veste de costume au delà de la taille 62, une chemise en taille 4XL ou plus ou même une paire de chaussure homme grande taille, le problème est immense !

Le choix du vêtement quand on est hors-norme

La une des magazines de mode est souvent occupée par des mannequins longilignes habillés maximum en 36. Malgré cela les personnes hors-norme se considèrent, à juste titre, comme capable de s’habiller avec élégance. Mais là réside la difficulté : s’habiller fashion lorsqu’on est hors-norme est souvent un véritable parcours du combattant. Soit, il n’y a pas assez de choix dans les modèles « à la mode » proposés, soit, les tailles proposées sont beaucoup trop grandes ou trop petites pour le client. Dès lors, la personne est obligée de s’habiller avec le peu que le marché lui propose. En l’occurrence des habits dépourvus de toute élégance et sans originalité. La difficulté de s’habiller demeure donc entière, sans compter que ce manque de choix concourt à stigmatiser la personne en surpoids par un code vestimentaire finalement identifiable, et au final rabaissant.

La mode grande taille : le bout du tunnel pour les hors-norme ?

Les créateurs ont enfin pris conscience que le hors-norme était inexploré. Quelques marques ont d’ailleurs commencé à intégrer dans leurs collections des gammes grande taille pouvant aller jusqu’au 6XL. L’avantage est que ces modèles grande taille sont au même prix que les tailles normales. Le sur-mesure joue également sa partition. Face au tailleur, le client dispose de la latitude d’exposer ses goûts et ses désirs. Ceux-ci sont concrétisés par le couturier qui lui crée ainsi un modèle hors du commun. Le secteur trouve d’ailleurs une heureuse et moins onéreuse ouverture sur le web.
Marque d’un changement d’époque, les défilés de mode grande taille ont marqué les dernières fashion week. Des mannequins portant minimum du 42 ont arboré des tenues chics et tendances. Idem pour les salons de prêt-à-porter où des vêtements XL et plus, à la coupe recherchée sont de plus en plus exposés.

Être hors-norme, quelles sont les difficultés au quotidien

La grande taille souffre de mille difficultés au quotidien, et le regard des autres est le moindre d’entre eux. Des transports à l’habillement, en passant par le surcoût financier imposé à leur gabarit, la France ne semble pas vouloir accepter cette catégorie de consommateurs, ce qui représente une véritable injustice sociale.

Les vêtements « grande taille » plus coûteux que pour les gens « dans la norme »

L’argument du surplus de tissu ne tient pas l’exercice du calcul pour justifier de ces hausses de tarif de près de 20 % pour un modèle en grande taille. Comment justifier auprès de cette clientèle ce surcoût qui lui est injustement imposé ?

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

LES GÉANTS ONT UNE SILHOUETTE PEU ADAPTÉE AUX MEUBLES DES NORMAUX. C’est un casse-tête. Il faut réfléchir à tout par avance, car rien ne sera jamais à la bonne taille du premier coup. Le mobilier est toujours trop bas, trop petit, les encadrements de porte sont meurtriers pour les grandes tailles. Géant parmi les nains, voyant le … Continuer la lecture de Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids

LE HÉROS HAUT EN COULEUR, OBÈSE, MAIS JAMAIS GROS, EST UN POIDS LOURD DU NEUVIÈME ART « Qui est gros ici ! » De quoi faire glousser les enfants qui dévorent les aventures d’Asterix le Gaulois, œuvre immortelle de la bande dessinée, signée Uderzo et Goscinny. « Je suis un peu enrobé, c’est tout », prétexte … Continuer la lecture de Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids