Barry White, portrait d’une star en surpoids

L’IMMENSE POUVOIR DE SÉDUCTION D’UN CROONER DE CHARME

1,92 m et 150 kg, le surpoids de la star américaine Barry White n’a jamais gêné son immense carrière, non plus que sa voix de crooner, surprenant atout charme hérité de son adolescence, qu’il sut rapidement transformer en arme de séduction ultime.

Barry White, des ghettos de Los Angeles au sommet du hit-parade

Après un mauvais départ dans la vie — Barry White grandit dans le quartier pauvre de Watts, à Los Angeles, avec sa mère et son frère, fait partie d’un gang et abandonne l’école à 16 ans —, c’est la chanson d’Elvis Presley « It’s now or never », écoutée en prison, qui joue le rôle de révélation pour le chanteur.
Professeur de musique, sa mère l’a initié au classique et au jazz. Barry White ne sait pas écrire la musique, et ne saura d’ailleurs jamais le faire. Cela ne l’empêchera pas d’écrire, composer, arranger et produire des chansons.
Bien qu’il n’imaginait pas au départ interpréter ses créations, c’est surtout du chanteur – et sex-symbol ! — qu’on se souvient, plus de dix ans après sa mort en 2003.

Barry White, la surcharge de Mojo

Son surpoids ? Les titres de ses plus grands succès l’évoquent : « I got so much to give » (j’ai tellement à donner), « Can’t Get Enough (of your love) » (Je n’en ai jamais assez), « Super Lover » ou « Sexy Undercover »…
Sa voix chaude et grave, ses paroles explicites et sa musique « mellow disco » font de Barry White le chanteur de « l’amour physique » et propulsent le chanteur aux premiers rangs des Charts des années 70, où il vend 100 millions de disques (16 millions de dollars pour la seule année 1973 !), avant son grand retour dans les années 90, grâce à plusieurs chansons, albums et collaborations réussies et son apparition récurrente dans la série télé « Ally McBeal ».
Sensuel, cool, avec un look ultra soigné adapté à son surpoids, Barry White est et restera, sans doute, une icône immortelle de la soul music, du disco et de la sexualité torride.

Découvrez aussi :

Luciano Pavarotti, l’immense chanteur d’Opéra et son surpoids
Israel Kamakawiwoʻole, l’immense voix d’une star en surpoids

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

LES GÉANTS ONT UNE SILHOUETTE PEU ADAPTÉE AUX MEUBLES DES NORMAUX. C’est un casse-tête. Il faut réfléchir à tout par avance, car rien ne sera jamais à la bonne taille du premier coup. Le mobilier est toujours trop bas, trop petit, les encadrements de porte sont meurtriers pour les grandes tailles. Géant parmi les nains, voyant le … Continuer la lecture de Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids

LE HÉROS HAUT EN COULEUR, OBÈSE, MAIS JAMAIS GROS, EST UN POIDS LOURD DU NEUVIÈME ART « Qui est gros ici ! » De quoi faire glousser les enfants qui dévorent les aventures d’Asterix le Gaulois, œuvre immortelle de la bande dessinée, signée Uderzo et Goscinny. « Je suis un peu enrobé, c’est tout », prétexte … Continuer la lecture de Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids