Archives par mot-clé : entretien

Critères de choix et entretien d’une matière naturelle : le cuir

UN MATÉRIAU « SECONDE PEAU », SAIN ET AUTHENTIQUE

Le cuir est le résultat de la transformation de la peau brute d’un animal par de nombreux procédés dont le tannage. Cette matière naturelle a la propriété de respirer et d’épouser les formes du corps de celui qui le porte au fil du temps. C’est un matériau souple, imputrescible, imperméable.

Les différentes qualités de matières de cuir

Les peaux les plus utilisées pour les vêtements proviennent de l’agneau, du mouton, des bovins (dit « vachette »).
La qualité initiale de la peau, ainsi que celle des étapes de sa transformation, va donner la qualité finale du cuir.

On distingue 
trois qualités

La « pleine fleur », réalisée avec des peaux de très grande qualité. Son aspect est plus naturel.

La « fleur corrigée », qui a été poncée pour gommer de petites imperfections (moins épais).

La « croûte de cuir », partie intérieure des peaux épaisses refendues est la plus basse qualité.

Les cuirs, selon leurs caractéristiques, reçoivent des finitions légères ou plus conséquentes pour en masquer les défauts (apprêt, teinture,…).

Un entretien aisé pour cette matière naturelle

Les vêtements les plus fréquemment réalisés dans cette matière naturelle sont les blousons, vestes, manteaux, parkas. Mais on trouve aussi des pantalons, shorts, jupes, robes.

Leur entretien répond à quelques règles simples :

Il faut éviter de faire sécher un vêtement mouillé près d’une source de chaleur pour éviter qu’il ne durcisse.

Le protéger de la lumière lorsqu’on ne le porte pas.

Nettoyer le plus rapidement possible une tache, avec de l’eau et du savon doux, afin d’éviter l’incrustation de la substance dans la peau.

Suspendre les vêtements à un cintre, pour éviter qu’ils ne se déforment.

On peut nourrir le cuir avec des crèmes ou laits spéciaux. Les cuirs velours, quant à eux, ne s’entretiennent qu’à la brosse souple. 

Découvrez aussi :

Le cachemire, un voyage dans l’univers d’une matière noble et naturelle

Le coton, une matière naturelle idéale pour la confection de vêtements agréables
La laine naturelle, une matière irremplaçable dans les vêtements
La soie, noble matière naturelle, légère comme un vol de papillons

Le peluchage d’un pull, un détail de l’entretien à ne pas oublier

PRENDRE SOIN DE SES HABITS À L’APPARITION DES PELUCHES

Le peluchage est un véritable problème, qui peut apparaître sur de nombreux types de tissus. On entend par ce terme la formation d’un duvet de fibres à la surface du pull. Cela donne une impression de vêtement abîmé et assez peu seyant. Pour éviter cela, il existe quelques techniques d’entretiensimples et efficaces.

Les méthodes d’entretien pour son pull

Le meilleur moyen d’éviter le peluchage est encore de le prévenir, agir avant qu’il apparaisse. On peut laver et sécher son pull d’une manière appropriée selon la matière qui le compose. En règle générale, le séchage à l’air libre limite la formation de bouloches.

Malgré ces précautions, les peluches peuvent tout de même apparaître. Si le duvet s’enlève facilement, par exemple en y passant la main, l’outil le plus pratique dans ce cas est le rouleau antistatique. Il permet aussi de se débarrasser des cheveux, poils d’animaux et poussières. Si cela ne suffit pas, il faut utiliser un rasoir. Il en existe certains conçus spécialement pour ça ; cependant, une lame standard fait souvent l’affaire. Après avoir étalé le pull le plus à plat possible, il faut raser doucement, juste au-dessus de la surface du tissu. La lame ne doit pas appuyer sur le vêtement, mais seulement le frôler.

Les origines du peluchage selon la matière

Les bouloches d’un pull proviennent souvent de deux types de textiles. On les trouve sur les tissus mélangés, comme les laine/acrylique ou coton/acrylique, car les fibres ne se fixent parfois pas suffisamment entre elles. Il y en a également sur les laines fines, composées de beaucoup de petites fibres, qui s’arrachent plus facilement. C’est particulièrement vrai pour l’angora, le mohair et le cachemire.

Il faut donc redoubler d’attention dans ces cas-là.

Découvrez aussi :