Archives par mot-clé : découverte

L’homme fort dans le monde, une fierté aux quatre coins du globe

L’EMBONPOINT, LA RONDEUR, LES TAILLES « EXTRA-LARGE », SYNONYMES D’HONNEUR ET DE PLAISIR ?

Le surpoids semble être un fléau morbide que toutes les nations veulent combattre, avec plus ou moins de succès et de volonté. Il faut dire que par endroits dans le monde, l’homme fort peut être fier de son gabarit, il est parfois célèbre et impose le respect et l’honneur. 

Par endroits, des lieux de paix et d’acceptation pour les hommes forts

Quand on fait partie de ces gens à taille exceptionnelle, on ressent fortement la norme sociale à laquelle tout le monde s’astreint, et que l’on nous reproche rapidement de bafouer. Les blagues, les critiques, les sempiternelles remarques sur la santé, ce sont des milliers de coaches que nous rencontrons chaque jour, qui ont chacun un avis sur la méthode pour rentrer dans les clous. 
Pourtant, ça n’a pas toujours été le cas. Du Bouddha rondouillard à nos bedonnants rois de France, les grands hommes avaient une corpulence hors norme, et pourtant honorée et respectée par le peuple. Que reste-t-il de ces années bénies où on associait les formes généreuses à la joie de vivre, et non à un problème de santé ?
Il en reste quelques traces heureuses, oui. Quelques peuplades qui courtisent encore les formes plantureuses et estiment les rondeurs. Visite guidée.

Les pays où l’homme peut grossir avec fierté

Certaines nations ont dû accepter par la force la présence d’hommes forts dans leurs rangs. Que ce soit les États-Unis ou le Mexique, la population s’est elle-même massivement déplacée au-delà des normes attendues, avec un record pour les amateurs de Tacos, avec plus de 70 % de la population considérée en surpoids. 
D’autres pays, comme l’Allemagne, ont gardé le plaisir de la cuisine et de la fête, qui a de tout temps fait fleurir de gros et joviaux Teutons qui amusaient bien la population.
Parlons aussi de la Turquie, dont la rondeur des femmes laisse encore aujourd’hui rêveurs les plus audacieux des séducteurs du pays.
Enfin, le Japon par exemple, vit la contradiction de punir sévèrement le surpoids, allant depuis peu jusqu’au licenciement, mais ayant une adoration profonde et un respect immense pour les sumos, sportifs de haut niveau qui mangent près de dix mille calories par jour.

Aux États-Unis, le surpoids vécu comme une fierté

Pendant longtemps considéré comme le peuple au taux d’obésité le plus élevé du monde, les Américains ont appris à vivre avec le surpoids. Et même à bien le vivre !

L’Allemagne, pays de lutte pour la fierté d’être en surpoids

Les Allemands sont connus pour être un peuple d’amateurs de camaraderie et de bonne chère. Le surpoids est presque une marque de fabrique.

Être gros au Japon, une fierté nationale ou un tabou ?

Au pays du soleil levant, les Japonais sont divisés entre la chasse au surpoids et l’adoration de leurs magnifiques sumos. Où en sont-ils ?

A la découverte du record de l’homme le plus gros du monde

MANUEL URIBE, LES RAISONS DE SA PERTE DE POIDS INCROYABLE

Le record de l’homme le plus gros du monde, relevé par le Livre Guinness des Records, est détenu par Manuel Uribe, un mexicain né en 1965 qui présente un poids de plus de 560 kilos. 

Comment cet homme est-il devenu le plus gros du monde ?

Alors qu’il occupait un poste sédentaire à Dallas (Texas), Manuel Uribe se nourrissait essentiellement de burgers, pizzas et autres boissons sucrées qui l’ont amené à vivre reclus chez lui au Mexique, incapable de se mouvoir.
Le Mexique connaît un réel problème de santé publique. En effet, c’est un pays dont la moitié de la population souffre d’obésité. La raison en est la culture traditionnelle, qui associe l’obésité au bien-être et à la richesse. De plus, les prix dans l’alimentaire sont bas, ce qui permet à la population d’accéder à une alimentation riche. 
Ces dernières années, conscient de son état qui ne lui permet plus de bouger de son lit depuis 2001, Manuel Uribe a sollicité l’aide des médias et des médecins pour éviter de succomber à son obésité. Son état ne lui a cependant pas permis de bénéficier du by-pass gastrique. 

Comment vit l’homme le plus gros du monde au jour le jour ?

Ce sont les lymphoedèmes, ces gonflements des parties de son corps qui le gênent le plus. Décidé à perdrele plus de kilos possible, il suit aujourd’hui un régime qui a été composé spécialement pour lui par le Docteur Barry Sears. À base de pamplemousses, blancs d’œufs, poisson, poulet, légumes et cacahuètes, il a pour but de lui faire consommer 2 000 calories par jour en divers repas.
Ainsi désormais, Manuel Uribe voudrait apparaître une seconde fois dans le livre Guinness des Records, mais en tant qu’homme avec la plus grande perte de poids. Il aurait perdu, aux dernières nouvelles, plus de 200kgs, un score qui impressionne la planète entière.

Découvrez aussi :

Carol Yager : record du monde catégorie poids lourd

À la découverte de l’univers riche de la mode grande taille

LE MILIEU DU PRÊT-À-PORTER S’OUVRE ENFIN AUX MENSURATIONS EXCEPTIONNELLES

La grande taille a beaucoup tardé à se mettre à la mode. Beaucoup de personnes aux mensurations exceptionnelles n’ont pas trouvé beaucoup d’habits correctement ajustés jusqu’à ces dernières années. Développant un univers riche de prêt-à-porter de grande qualité, la grande taille marque enfin la naissance d’un genre assumé, entre sublimes mannequins et grands défilés. 

Des défilés de mode grande taille de par le monde

En marge de la Fashion Week de février de Londres, le public international a pu découvrir un défilé exceptionnel baptisé le Plus Size Fashion Week-end. Réservé aux tailles 40 et plus, la fin de semaine a ouvert ses podiums à de multiples collections hautes en couleur, offrant coupes parfaites et près du corps sur rondeurs agréables pour jolies géantes.
Signe que les temps changent et veulent changer, à chaque mannequin montrant sur le podium de l’audace ou de l’assurance, la salle exulte de joie et applaudit à tout rompre. 
De même, un écho des agences de mannequins nous apprend que celles-ci cherchent désormais activement des profils démarrant à la taille 38.
Mais Londres n’est pas seule sur terre à faire une place de choix à ce nouveau public. New York réitère déjà pour la cinquième année sa fameuse « Full Figured Fashion Week ».

Des mannequins splendides de toutes les grandes tailles

Safi Karina, Crystal Renn, Tara Lynn, des noms de mannequins splendides tout en rondeurs qui ont marqué les différents défilés auxquels elles ont participé. Dans l’envolée de la mode grande taille, les Américains ouvrent le bal en défendant la « plus size » qui met à l’honneur des créatures de rêve aux hanches larges et aux corps élancés. 
Poussée par la célébrissime Velvet d’Amour, l’industrie du vêtement prend conscience, par le succès de ces nouvelles pin-up se réclamant de la dernière mode, que la demande est là. Et celle-ci ne se contente pas de réclamer des vêtements, c’est exister dans la création même de la mode, qu’elle souhaite ardemment. 
Riane Ward, créatrice du journal Evolve, et co-fondatrice de la Plus Size Fashion Week, est d’ailleurs un des grands moteurs de cette révolution que les mannequins portent. Son souhait est de ne plus séparer les shows taille normale et grande taille, afin de n’en faire plus qu’un, afin de ramener l’élégance à l’habit, et non au gabarit de celui ou celle qui le porte.

Mannequins grande taille : deux stars de mode très en vue en ce moment

Être mannequin, top model, peut sembler à l’opposé de l’univers des grandes tailles. Cependant, de grands noms de couturiers recherchent pour leurs défilés des silhouettes adaptées à leur clientèle, et à ce titre, le podium s’ouvre pour des hommes et femmes aux rondeurs et mensurations sublimées par des vêtements de haute couture.

Défilé de mode grande taille : une tendance en pleine évolution

La mode grande taille fait aujourd’hui partie intégrante de la sphère de création vestimentaire. Elle a, à ce titre, droit à de fantastiques défilés de par le monde.