Karl Largerfeld choque les gros, accusés du déficit de la sécurité sociale

LE COUTURIER DE CHANEL SCANDALISE EN LIANT GRANDES TAILLES ET MALADIE

Une perte de 50 kg grâce à un régime drastique autorise-t-elle Karl Lagerfeld à attaquer les gens en surpoids en les rendant responsables du trou de la sécurité sociale par leur maladie ? Il faut bien reconnaître que la question de la légitimité n’a jamais été son affaire, tout au long de sa carrière, et le couturier de Chanel, infatigable jeune homme de 80 ans, continue de choquer avec des propos injurieux et déplacés, pour ne pas dire méprisants. Un comble quand on se souvient qu’il n’y a pas si longtemps, il était bien assez gros pour entrer dans des pantalons grande taille.

Karl Lagerfeld ne veut pas voir de gros sur les podiums

Tout démarre par cette affirmation au sein de l’émission « le Grand 8 » sur D8. « C’est vrai que personne ne veut voir des rondes sur les podiums. Parce que les rondes pensent qu’elles ne le sont pas ». Et alors qu’il lui est demandé de justifier son propos, il poursuit dans cette direction : « Ceci dit, le trou de la sécurité sociale, c’est quand même toutes les maladies attrapées par les gens trop gros ». Et il s’obstine : « Si les gens avaient un peu plus de sens civique et ne se bourraient pas d’horreurs… ».

Un fond de vérité sur la sécurité sociale peut-être

Après avoir choqué ses hôtes dans l’émission, Karl Lagerfeld a éclairé son avis d’un jour nouveau : « Mais malheureusement, les horreurs c’est ce qui coûte le moins cher, donc on ne peut rien reprocher à personne… C’est ça l’horreur »
Les gros, selon lui, ce sont les pauvres, et ça peut statistiquement se défendre jusque-là. Il faut bien avouer que les plats les moins chers des supermarchés sont remplis d’huile de Palme, sel, sucre et autres plaisirs caloriques, à un ratio double des plats les plus coûteux. Personne ne serait alors responsable ? Ou est-ce l’industrie alimentaire que Karl accuse au final ? Un débat bien connu des nutritionnistes. Jolie pirouette pour un homme de son âge, à l’esprit malheureusement plus fermé que les corsets qu’il crée pour ses « canons » de beauté.

Découvrez aussi :
–    Les gens en surpoids sont trop souvent victimes d’insultes

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

LES GÉANTS ONT UNE SILHOUETTE PEU ADAPTÉE AUX MEUBLES DES NORMAUX. C’est un casse-tête. Il faut réfléchir à tout par avance, car rien ne sera jamais à la bonne taille du premier coup. Le mobilier est toujours trop bas, trop petit, les encadrements de porte sont meurtriers pour les grandes tailles. Géant parmi les nains, voyant le … Continuer la lecture de Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids

LE HÉROS HAUT EN COULEUR, OBÈSE, MAIS JAMAIS GROS, EST UN POIDS LOURD DU NEUVIÈME ART « Qui est gros ici ! » De quoi faire glousser les enfants qui dévorent les aventures d’Asterix le Gaulois, œuvre immortelle de la bande dessinée, signée Uderzo et Goscinny. « Je suis un peu enrobé, c’est tout », prétexte … Continuer la lecture de Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids