Le point sur les différents facteurs responsables de la prise de poids

LES CAUSES DE L’APPARITION DE L’EMBONPOINT

Des petites poignées d’amour à l’obésité médicale constatée, les raisons de la prise de poids sont souvent multiples et compliquent le quotidien. Des facteurs d’ordre génétique, psychologique ou médical peuvent en effet s’additionner à certaines habitudes alimentaires et comportementales pour favoriser l’apparition du surpoids.

Comment prend-on du poids ?

Le corps est une machine énergétique. La nourriture ingérée sert de carburant pour en assurer les fonctions vitales, c’est-à-dire le métabolisme, ainsi que les dépenses d’énergie quotidiennes : déplacements, sport, activités physiques ou mentales… Le surplus de calories est stocké sous forme de réserves de glycogène (sucre dans le foie et les muscles squelettiques) et de graisse corporelle.
Si les apports d’énergie sont régulièrement supérieurs aux dépenses, on peut arriver à une surcharge pondérale. Dans notre société de consommation, où la nourriture est facilement accessible, il est difficile de résister aux nombreuses tentations qui se présentent. Une alimentation déséquilibrée, trop riche en glucides et en lipides, accompagnée d’une vie trop sédentaire et d’un manque d’activité physique, peut alors être à l’origine d’une prise de poids plus ou moins importante.

Les raisons médicales de la prise de poids

L’apparition du surpoids peut être accélérée par d’autres facteurs. Ainsi, les études médicales tendent à conclure que certains individus présenteraient une prédisposition génétique à l’obésité, avec un organisme capable d’optimiser leurs apports nutritionnels pour stocker le maximum de réserves adipeuses.
Il faut aussi prendre en compte les éventuelles causes psychologiques. La dépression ou le stress peuvent, par exemple, pousser certaines personnes à augmenter leur consommation de nourriture, notamment d’aliments riches et sucrés. Les troubles du comportement alimentaire, qui possèdent évidemment un effet direct sur la corpulence, sont aussi à considérer : compulsions alimentaires, boulimie, hyperphagie…
Enfin, la prise de certains médicaments, les changements hormonaux ou un dérèglement endocrinien, telle que l’hypothyroïdie, peuvent être des facteurs de prise de poids quelquefois importante, malgré un appétit stable ou diminué et un apport calorique resté constant.

La psychologie, une cause importante de la prise de poids

Nouveau mal du siècle, la psychologie révèle des facteurs aggravants dans la prise de poids. Aujourd’hui indissociable des cures d’amaigrissement, elle révèle que malgré les apparences, il a parfois été utile pour le sujet de se retrouver en surcharge pondérale. Reste à comprendre pourquoi. 

L’hypothyroïdie, ce facteur biologique du surpoids

Mal des deux dernières décennies, l’hypothyroïdie crée un ralentissement de l’organisme qui manque de tonus et digère mal, pour finir par se faire envahir de cellules adipeuses. Seul un traitement hormonal peut alors ramener l’équilibre au sein de l’organisme.

Le manque d’une pratique régulière de sport comme facteur de surpoids

Au fil des décennies, le temps accordé à l’exercice physique a été divisé par dix. Notre corps étant conçu pour se mouvoir et agir, il souffre de ce manque d’exercice qui complexifie tous ses autres processus et finit par mal gérer sa digestion et emmagasiner inutilement des graisses néfastes à son fonctionnement.

La malnutrition, facteur de surpoids et de maladies chroniques

La malbouffe est au cœur de toutes les préoccupations de santé publique depuis une vingtaine d’années. La quantité de graisse ingérée à chaque repas a littéralement explosé en un siècle. Manger rapide ne signifie pas manger bien, et le corps est devient la première victime.

La génétique, à considérer comme un facteur de surpoids ?

Les chercheurs ont mis en lumière la part de génétique qui peut incomber au surpoids. Certains gènes mis en cause dans le processus de prise de poids semblent porter la responsabilité d’un mauvais traitement des cellules adipeuses en régulant mal la dissipation des calories. 

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

LES GÉANTS ONT UNE SILHOUETTE PEU ADAPTÉE AUX MEUBLES DES NORMAUX. C’est un casse-tête. Il faut réfléchir à tout par avance, car rien ne sera jamais à la bonne taille du premier coup. Le mobilier est toujours trop bas, trop petit, les encadrements de porte sont meurtriers pour les grandes tailles. Géant parmi les nains, voyant le … Continuer la lecture de Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids

LE HÉROS HAUT EN COULEUR, OBÈSE, MAIS JAMAIS GROS, EST UN POIDS LOURD DU NEUVIÈME ART « Qui est gros ici ! » De quoi faire glousser les enfants qui dévorent les aventures d’Asterix le Gaulois, œuvre immortelle de la bande dessinée, signée Uderzo et Goscinny. « Je suis un peu enrobé, c’est tout », prétexte … Continuer la lecture de Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids