Les grandes tailles toujours trop absentes des Fashion Weeks

LES SILHOUETTES RONDES ENCORE OUBLIÉES DES ÉVÈNEMENTS MODE

Même si l’offre pour les grandes tailles commence à se développer, les marques dédiées restent les grands absents des Fashion Weeks et autres évènements mode. Peu ou pas de défilés consacrés aux rondeurs : est-ce un désintérêt de la mode pour ces formes arrondies ou un simple oubli ?

Les marques grande taille et les évènements Fashion Weeks

Aujourd’hui, de plus en plus d’initiatives se développent pour mettre en valeur les silhouettes rondes et leur proposer des collections grande taille tendance et mode. Parmi ces évènements on compte le « Plus Size Fashion Week End » à Londres ou la « Pulp Fashion Week » à Paris. Mais ces rendez-vous entièrement dédiés aux grandes tailles sont organisés comme des salons à part entière. Ils restent en marge des Fashion Weeks traditionnelles accueillant les marques les plus célèbres et des mannequins filiformes sur leurs podiums.

Trop peu de grandes tailles dans les Fashion Weeks , l’absence se confirme

Il y a pourtant bien une tendance en faveur des grandes tailles : presque toutes les Fashion Weeks accueillent désormais un défilé spécial grande taille. C’est le cas d’Elena Miro à Milan, d’Helen Miller à New York ou encore de Rick Owens qui a créé la surprise à Paris. Cependant, un seul défilé grande taille parmi les centaines de marques qui se succèdent sur les podiums chaque semaine est une goutte dans l’océan de la mode. Les grandes tailles restent exclues ou oubliées des Fashion Weeks. Pourtant, le marché est bien présent, et de plus en plus d’enseignes se rallient à la cause des silhouettes hors normes.
C’est à n’y rien comprendre. Comment peut-on encore ignorer les personnes de grande taille dans un marché de la mode qui prétend influer le monde de l’habillement au niveau mondial. Doit-on y voir du dédain, peut-être même du dégoût, de la part des organisateurs, trop intéressés à maintenir un standing auquel eux-seuls croient encore ?
Il suffirait pourtant de laisser au monde de la mode grande taille le droit d’exposer ses créations, pour faire comprendre à ces élitistes que l’élégance n’est pas affaire de centimètres et de tour de taille, mais que seul le talent d’un couturier et l’amour pour son art peut sublimer un corps, peut importe celui-ci. L’égalité du droit au respect et à l’élégance commence sûrement par l’acceptation de tout public, du moment que celui-ci souhaite se donner les moyens de son élégance. Nous félicitons en tout cas toutes les grandes enseignes qui défilent dans les fashion weeks et qui comptent à leur catalogue des gammes entières qui leur sont dédiées. Le progrès social commence par leur soutien, et nous ne doutons pas que dans quelques années, de sublimes mannequins grande taille parcourront les podiums dans de sublimes vêtements et éblouiront tout le monde, élitistes y compris.

Une lutte contre l’exclusion des grandes tailles qui tourne au ridicule !

Un happening lors de la dernière Fashion Week de Paris fait polémique lorsque le journaliste, souhaitant défendre le droit à la mode pour tous, tourne en ridicule les personnes rondes.

Découvrez aussi :
L’univers de la mode s’ouvre aux défilés pour les grandes tailles

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Google Plus
Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

LES GÉANTS ONT UNE SILHOUETTE PEU ADAPTÉE AUX MEUBLES DES NORMAUX. C’est un casse-tête. Il faut réfléchir à tout par avance, car rien ne sera jamais à la bonne taille du premier coup. Le mobilier est toujours trop bas, trop petit, les encadrements de porte sont meurtriers pour les grandes tailles. Géant parmi les nains, voyant le … Continuer la lecture de Comment une grande taille doit adapter son mobilier à sa morphologie

Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids

LE HÉROS HAUT EN COULEUR, OBÈSE, MAIS JAMAIS GROS, EST UN POIDS LOURD DU NEUVIÈME ART « Qui est gros ici ! » De quoi faire glousser les enfants qui dévorent les aventures d’Asterix le Gaulois, œuvre immortelle de la bande dessinée, signée Uderzo et Goscinny. « Je suis un peu enrobé, c’est tout », prétexte … Continuer la lecture de Dans le monde de la bande dessinée, Obélix est la star du surpoids